L’Aapam a des postes à pourvoir. Mais la profession souffre d’une image biaisée. Des idées reçues pourtant obsolètes.

Par les temps qui courent, il est rare d’entendre un employeur se plaindre du manque de candidats pour les emplois qu’il propose. C’est pourtant le cas de Pierre Laperche, directeur depuis le mois de janvier 2017 des services polyvalents d’aides et soins à domicile de l’Association pour aider, prévenir et accompagner dans le Médoc (Aapam), basée à Blaignan. L’association est, rappelons-le, le premier employeur du Médoc avec 600 salariés. Elle a pourtant encore des places à proposer dans le cadre de l’aide à domicile.

Lire la suite de l’article sur www.sudouest.fr