Après avoir transmis un courrier à la ministre des Solidarité et de la Santé, Mme Agnès BUZYN, resté à sans réponse, la Fédération du service aux particuliers (FESP) se rapproche à nouveau du ministère pour demander que soit levée l’insécurité juridique que fait peser sur les structures d’aide à domicile agréées après 2012, l’absence d’arrêté précisant la réglementation à appliquer en matière de renouvellement de leur évaluation externe.

Lire la suite de l’article sur https://www.silvereco.fr/evaluation-externe-des-structures-daide-a-domicile-la-fesp-demande-la-levee-du-risque-juridique/3194600