Le Conseil départemental du Gard est désormais engagé dans une logique collaborative, grâce à la mobilisation de la Fédésap, syndicat d’entreprise d’aide à domicile. En effet, la Fédésap interpellait fin septembre le Président du Conseil départemental du Gard quant à sa gestion de la mise en oeuvre de la loi ASV.

fedesap

Une mobilisation collective

Depuis cet été, les aînés ou les personnes en situation de handicap demandant une allocation ou une réévaluation étaient systématiquement « dirigés » par le département vers des structures d’aide à domicile conventionnées et financées par le département. Cette application de la loi avait soulevé une « levée de boucliers » des 80 entreprises de services à la personne du Gard.

Grâce à la mobilisation de la Fédésap et avec le soutien de Pascale Boistard, le Conseil départemental s’est donc engagé à associer les entreprises à la mise en oeuvre de la loi sur le département : une réunion est programmée en novembre afin que les entreprises soient ssociées équitablement à la mise en oeuvre de la politique du « domicile » dans le Gard.

Une réunion d’information programmée prochainement

La Fédésap a proposé qu’une réunion d’information soit organisée conjointement avec les services du département et toutes les entreprises nouvellement autorisées afin que soit précisées les modalités de mise en oeuvre de la loi ASV dans le Gard. En effet, les entreprises de maintien à domicile souhaitent participer activement à la politique de l’autonomie sur les territoires. 

« D’ici là, une communication régulière sera faite à l’ensemble des entreprises pour les informer de l’avancée des travaux menés conjointement avec le Conseil départemental », précise le communiqué de presse.

Source : communiqué de presse