Le Forum Emploi 86/Entreprendre dans la Vienne organisé hier à Poitiers a tenu ses promesses avec une fréquentation record.

Plus de 2.000 offres d’emplois dans tous les secteurs d’activités étaient à pourvoir, hier, au 14e Forum Emploi 86/Entreprendre dans la Vienne, organisé à l’initiative du Département, de Grand Poitiers, du Pays châtelleraudais et de Pôle emploi, en partenariat avec les trois chambres consulaires (commerce-industrie, métiers-artisanat, agriculture). Ce qui explique sans doute l’affluence record, 5.100 visiteurs, qu’on a pu mesurer par les parkings très vite saturés du parc des expositions de Poitiers.

Le manque de candidats diplômés est criant

Dans les allées, des centaines de Poitevins se sont croisés avant de prendre la file d’attente devant les stands des 150 exposants présents dans une vingtaine de secteurs. En particulier celui des services à la personne installé en plein centre du Hall A, avec la Plateforme des services et de l’aide à domicile, et 19 structures employeurs. Garde d’enfants, auxiliaire de vie, aide à domicile, assistance informatique, ménage, jardinage, etc., pas moins de 240 offres ont ainsi été proposées.
Ce secteur porteur souffre pourtant d’un manque important d’effectifs, comme le souligne David Hamelin, responsable de la plateforme. Un paradoxe quand on évoque le nombre de demandeurs d’emploi ou d’allocataires du RSA. Le manque de candidats diplômés ou ayant une expérience est criant, toutes les entreprises sont concernées, peu importe le métier.
Un enjeu majeur, alors que le vieillissement de la population ne cesse de s’accroître. Il ne s’agit pas que d’un problème de formation. La Vienne compte au moins neuf organismes, cela va de l’IFSI (soins infirmiers), à l’IRTS, AFPA, le Greta… « C’est surtout le nombre de stagiaires qui doivent sortir » indique-t-il en prenant l’exemple des structures de gardes d’enfants à domicile. « Il n’y a plus assez de CAP petite enfance, ils en ont besoin de plusieurs dizaines, on ne les a pas en nombre ».
Dans la Vienne, le service à la personne représente 10.000 emplois (4.500 équivalents temps plein), 170 entreprises ou associations (dont 46 ADMR). 100 millions d’euros de salaires sont versés par an rien que dans ce secteur-là. « Ce sont des emplois de proximité, non délocalisables, précise David Hamelin. On a des besoins de plus en plus importants, tant du côté de la garde d’enfants à domicile, que pour les personnes handicapées, et surtout pour les personnes âgées dépendantes ». Reste à faire évoluer ce secteur, encore trop peu attrayant.

Source :  http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2016/11/11/Les-services-a-la-personne-manquent-de-bras-2898773