En France, 3,6 millions de personnes emploient à domicile plus d’1,6 million de salariés. L’emploi direct d’une aide à domicile présente des avantages, en termes de choix du salarié et de souplesse notamment, mais apporte aussi son lot de contraintes administratives. Une situation qui pourrait s’améliorer dans les mois qui viennent.

Juste avant le deuxième tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a en effet signé avec la Fédération du particulier employeur (Fepem) le « Contrat d’innovation Emploi & Domicile ».

Il s’y est engagé à maintenir les aides fiscales (crédit d’impôt) et social, mais aussi à mensualiser le crédit d’impôt, ce qui devrait éviter aux particuliers employeurs les avances de trésorerie trop importantes.

lire la suite de l’article sur Agevillage