Le secteur des services à la personne et de l’aide à domicile s’est considérablement développé depuis la Loi Borloo de 2005 : on dénombre actuellement dans la Vienne 186 organismes de services à la personne auxquels il faut ajouter les très nombreux particuliers-employeurs (17000 en 2012).

Malgré cette dynamique, le secteur reste en proie à de nombreuses difficultés structurelles : faibles rémunérations, horaires morcelés, professionnalisation en demi-teinte… et d’importantes difficultés sont à signaler pour les demandeurs d’emplois et les salariés des entreprises ou des particuliers-employeurs à intégrer le secteur ou à accroître leur temps de travail du fait de leurs difficultés en matière de mobilité.

S’il existe des solutions à l’échelle de l’agglomération (transports en communs, location de voitures ou 2 roues), il apparaît que celles-ci ne correspondent pas aux besoins des demandeurs d’emplois, des salariés et des organismes de services à la personne dans un secteur d’activité aux contraintes importantes sur les plans techniques et temporelles.

 

Multi-salariat et gestion des plannings

Selon une enquête de l’INSEE, plus de 40% des salariés du secteur étaient au service de plusieurs employeurs en 2006.

D’après le baromètre 2010 de la qualité des emplois de l’ANSP, un salarié en direct de particuliers employeurs travaille en moyenne pour 3,9 personnes, tandis qu’un salarié d’organisme agréé travaille en moyenne pour 6,6 personnes. La démultiplication des employeurs, et donc des lieux d’intervention, génère des temps de trajet importants et une gestion des emplois du temps qui peut être complexe, notamment lorsque les heures d’intervention sont proches, introduisant un risque de retard en chaine.

Le travail le weekend est également très répandu dans le secteur, et notamment dans les métiers de l’aide-ménagère, où plus d’une personne sur trois travaillent le samedi de façon habituelle, et plus d’une personne sur quatre le dimanche.

 

Des freins pas seulement économiques et matériels

Les freins à la mobilité constatés par les structures de services à la personne sont d’abord économiques et matériels, le manque de moyens financiers est le premier frein à la mobilité, un constat logique puisque le coût du transport est en France le troisième poste de dépense des ménages (pour environ 15 % de leur budget – INSEE), et qu’il porte pour 83 % sur la voiture..

D’autres difficultés doivent cependant être prises en compte: limites géographiques (manque d’offre de transport public…), problèmes sociaux et organisationnels (horaires morcelés et/ou décalés), manque de compétences et d’outils nécessaires à la mobilité (véhicule assuré, papiers d’identité, maîtrise de l’écrit, possession d’une carte bancaire…) et freins psychosociaux qui conditionnent

la perception du territoire et son usage (lire un plan, construire son itinéraire).

 

Une double peine pour les personnes concernées

Les catégories sociales les plus défavorisées sont donc victimes d’une « double peine » : elles habitent plus loin des lieux d’embauches potentiels que les catégories les plus aisées, et disposent des moyens de transports plus limités, ce qui ne facilite pas leur accès à l’emploi. La dépendance à la voiture pour les trajets domicile-travail augmente de 2 points la facture énergétique pour les ménages modestes (INSEE). En milieu urbain, les mécanismes complexes de la tarification sociale des transports en commun, qui représentent moins de 10 % des voyages, génèrent une forme de non-recours « institutionnalisé ».

Aucune société n’a intérêt à ce qu’une personne en situation de travailler en soit empêchée par un problème d’intendance, par la difficulté à se rendre sur son lieu de travail, ou par un calcul rationnel, celui du coût excessif engendré par ses déplacements liés au travail par rapport aux gains attendus.

 

Services et aides à la mobilité sur l’agglomération de Grand Poitiers

VITALIS

Grand Poitiers

Réseau d’autobus sur l’agglomération du Grand Poitiers

www.vitalis-poitiers.fr

05 49 44 66 88

OTOLIS

Grand Poitiers

Service d’auto partage

www.otolis.com

05 49 44 66 88

CAP SUR LE VELO

Grand Poitiers

Location de vélos et vélos électriques dans Grand Poitiers

www.capsurlevelo.grandpoitiers.fr

05 49 52 36 36

LIGNES EN VIENNE

CG 86

Réseau de transport interurbain du département de la Vienne

www.lavienne86.fr/62-lignes-en-vienne.htm

05 49 47 29 00

COVOITURAGE RÉGION

Région Poitou-Charentes

Service de covoiturage de la région Poitou-Charentes

www.covoiturage.poitou-charentes.fr

 

COMMENT JV

Région Poitou-Charentes

Plateforme d’information permettant de trouver l’itinéraire le plus adapté pour vous rendre d’un lieu à un autre en transports publics à un moment donné.

http://commentjv.poitou-charentes.fr

 

MOBICITÉ 86

CSC La Blaiserie

Service de location de scooters, mobylettes, vélos électriques pour les jeunes et les bénéficiaires du RSA

www.lablaiserie.centres-sociaux.fr/epiceries/mobilite/mobicite86/

05 49 88 21 97

C PERMIS 86

CSC La Blaiserie

Auto-école formant les personnes rencontrant des difficultés d’apprentissage avec un accompagnement personnalisé

 

05 49 58 05 52