Crealia a retenu, le 26 avril, le dossier de Novaform, start-up perpignanaise de e-learning pour le secteur médico-social. La plate-forme d’apprentissage prépare 2 nouveaux parcours de formation, et va recruter trois personnes d’ici la fin de l’année et neuf autres d’ici 2018.

Le 26 avril, le comité d’engagement de Crealia (plate-forme Initiative France, spécialisée dans le financement des entreprises innovantes en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées) a retenu l’entreprise perpignanaise Novaform.

Créée il y a deux ans, Novaform propose des solutions de e-learning à destination des salariés du secteur des services d’aide à domicile. Les formations développées par Novaform sont dispensées via une plate-forme d’apprentissage en ligne, plus facilement intégrables dans les plannings, avec la spécificité de mettre en œuvre une pédagogie ludique et des serious games.

2 700 heures de formation

« Nous utilisons les ressorts des jeux vidéo mais avec objectifs pédagogiques, explique Corinne Riol Delamarche, la directrice de Novaform. En fonction de ces objectifs, nous choisissons des jeux de simulation et de mise en situation, de construction ou d’assemblage. Par exemple, pour accompagner une personne dans le respect de ses droits, nous proposons un jeu en 3D pour l’aider à déterminer le bon dialogue. »

L’entreprise, pour l’heure, ne dispose que d’un parcours de formation portant sur les connaissances de base et les connaissances du handicap.

« Nous avons réalisé 2 700 heures de formation en deux ans, soit un chiffre d’affaires, non significatif, de 35 000 €. Ce qui nous a permis de tester nos solutions et d’agir sur nos outils pédagogiques pour compenser la distance. »

Renforcer l’équipe

Avec le prêt d’honneur accordé par Crealia, Novaform va pouvoir développer deux nouveaux parcours sur « des contenus plus spécialisés et pointus », commercialiser ses prestations sur l’ensemble du territoire national, et renforcer son équipe.

« Les développements consistent à passer d’un référentiel métier à une mise en situation pédagogique et ludique, détaille Corinne Riol Delamarche. J’ai travaillé avec des prestataires externes mais aujourd’hui, je souhaite réintégrer toute la production, et nous sommes en train de recruter trois ingénieurs en pédagogie numérique, qui seront là d’ici à la fin de l’année. Sur la partie conseillers formation, nous aurons besoin de 9 conseillers sur les trois prochaines années. »

Les formations s’adresseront également aux demandeurs d’emploi, et Corinne Riol Delamarche annonce avoir commencé les démarches de référencement auprès des structures d’accompagnement telles que Pôle Emploi, les Missions locales, Cap Emploi ou les organismes spécialisés dans la réinsertion professionnelle.

Une levée de fonds sera envisagée, « dans un second temps », indique la dirigeante.

Les trois autres entreprises retenues par Crealia sont MobileR2D2 (plate-forme numérique pour usages professionnels multiples), Le Goût du Boeuf (plate-forme de vente en ligne de viande en circuit court), et Pissedebout (société qui conçoit et commercialise des urinoirs permettant d’uriner en position debout).