Coup sur coup, les deux associations de directeurs d’Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) s’en prennent à la politique des départements en direction des personnes âgées. Ces interventions ne sont évidemment pas sans lien avec le contexte électoral, mais elles rejoignent aussi les protestations exprimées par d’autres acteurs à vocation plus générale, comme la Fédération hospitalière de France (voir notre article ci-dessous du 4 avril 2017).

Une « application disparate » de la réforme de la tarification

Dans un communiqué du 18 avril, la Fnadepa (Fédération nationale des associations de directeurs d’établissements et services pour personnes âgées) « s’alarme de la baisse de financement de la dépendance par les départements à l’occasion de la mise en œuvre de la réforme de la tarification des Ehpad ». La remarque vise plus particulièrement les modalités de la convergence tarifaire prévue par la réforme, prévoyant que « le financement des Ehpad fait l’objet d’une réduction des moyens consacrés à la dépendance, dès cette année et pendant les sept ans à venir, pour les établissements dont les tarifs sont supérieurs à une moyenne départementale ». Cette moyenne doit être établie chaque année par les départements avant le 1er avril.

Lire la suite de l’article sur http://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr