Les aides techniques sont nécessaires au bien-être des personnes âgées en perte d’autonomie. Pour autant, elles ne sont pas accessibles à tous en raison de leur prix parfois élevé ou simplement d’un manque de conscience. L’OMS prépare une liste des 50 aides techniques les plus importantes pour aider les personnes handicapées et les seniors.

50 produits nécessaires pour prendre en charge la perte d’autonomie

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé en décembre une étude mondiale pour identifier les 50 produits et aides techniques prioritaires pour les personnes âgées en perte d’autonomie et les personnes handicapées. Les 21 et 22 mars derniers, des experts de l’organisme mondial ont procédé à une évaluation de l’information collectée auprès de plus de 10 000 usagers et professionnels de l’accompagnement des personnes en perte d’autonomie des 160 pays qui ont participé au sondage. La liste des 50 aides techniques prioritaires sera présentée à l’occasion de la 68e Assemblée mondiale de la santé (AMS) en mai prochain.

L’OMS estime qu’actuellement plus d’un milliard de personnes âgées en perte d’autonomie et personnes handicapées ont besoin de produits et aides techniques (AT). Avec le vieillissement de la population, ce chiffre pourrait atteindre les deux milliards d’usagers. L’OMS constate en outre que de nombreux aînés utilisent au moins deux aides techniques de ce genre pour faire face à la perte d’autonomie.

Cependant, l’organisation souligne qu’actuellement seulement une personne sur dix a accès aux aides techniques, à cause du prix ou du manque de sensibilisation du public concerné. Même lorsque ces produits sont accessibles, de nombreux usagers (parfois jusqu’au trois quarts) cessent de les utiliser. L’OMS estime que les politiques en direction des personnes en perte d’autonomie ne sont pas toujours adaptées.

Rendre les aides techniques accessibles au plus grand nombre

La liste des aides techniques prioritaires s’inspire de celle des médicaments essentiels, établie en 1977 pour servir de modèle aux politiques de santé des gouvernements. L’OMS souhaite que sa nouvelle liste de produits nécessaires à la prise en charge de la perte d’autonomie serve également à guider les autorités dans leurs actions de santé publique, en ajustant notamment le remboursement des aides techniques les plus utiles.

L’OMS vise ainsi à rendre ces produits accessibles au maximum de personnes handicapées ou en perte d’autonomie, dans le cadre de la couverture santé universelle.