L’entreprise d’économie sociale Coup de main à domicile de Rimouski se projettera sur les prochains 15 ans, le temps d’une journée, pour évaluer les besoins d’avenir et préparer ses employés à répondre aux demandes d’une nouvelle clientèle aux exigences différentes de celles d’aujourd’hui.

© Photo TC Media Chantale Arseneault

Marie-Claude Gasse, directrice générale et Gilbert Dupuis, président de Coup de main à domicile tiennent à ce que ce soient les gens du milieu qui partagent leurs visions de l’avenir de l’aide à domicile.

En 2014-2015, Coup de main à domicile a desservi plus de 1 800 clients, avec 213 employés principalement des femmes pour 217 000 heures de services. Sachant que le Bas-Saint-Laurent est la deuxième région qui va vieillir le plus vite au Québec, à cause de la démographie et de la migration vers les grands centres, la direction de cette entreprise d’économie sociale estime qu’il faut se préparer à des changements majeurs.

« Nous discuterons sur plusieurs axes. Il y a la démographie. En 2030, les babyboomers auront entre 65 et 85 ans et leurs exigences seront différentes de celles de leurs parents. Il y a l’évolution des valeurs socio-culturelles et la technologie, de l’arrivée certaine de la domotique, de la robotique et des communications qui seront de plus en plus informatisées. Il y aura l’économie et la politique. Quel sera l’engagement de l’état et des municipalités », indique le président Gilbert Dupuis.

On se penchera également sur l’avenir du métier de préposé en aide à domicile, sur le taux horaire offert qui se situe actuellement à environ 13 $/heure et sur les tâches pour lesquelles les préposés devront être formées.

Gilbert Dupuis, président « Le métier de préposés en aide à domicile est un métier d’avenir parce qu’il va tenir un rôle important. Il va changer. Il faut que nos employés soient à l’aise avec la robotique et l’informatique et l’autre volet accentué sera le côté relationnel pour compenser un peu l’automation ou la mécanisation. On croit que les exigences professionnelles vont croître. »

« La moyenne d’âge de nos employés actuellement est de 47 ans. On sait que dans les années à venir, le bassin dans lequel on va devoir recruter sera beaucoup moins grand donc on va devoir jouer sur la qualité des emplois et essayer de faire autrement pour essayer de conserver notre personnel », ajoute Marie-Claude Gasse, directrice générale.

Coup de main à domicile, qui contrairement à d’autres secteurs d’activités économiques, n’a pas subi de coupures. L’entreprise soulignera donc son quart de siècle en réfléchissant sur l’avenir dans ce domaine en espérant se doter d’outils dans le but de continuer à offrir un service et convaincre les instances gouvernementales de l’importance d’investir dans ce domaine.

200 participants de tout le Québec sont invités à imaginer l’évolution des services d’aide à domicile en anticipant les effets de la démographie.

Le colloque « Les services d’aide à domicile au Québec, en 2030 » aura lieu au Centre des congrès de Rimouski, le jeudi 19 mai 2016 de 8 h 30 à 16 h. Les conférenciers invités sont Raymonde Saint-Germain, Suzanne Tremblay et les panelistes Nicole Ouellet, Marco Alberio et Gilbert Dupuis.

www.coupdemainadomicile.com