Alors que les restes à charges restent très élevés pour faire face aux besoins d’aides des plus âgés fragilisés, alors que les mouvements sociaux de janvier et mars montrent qu’il faut redonner des moyens à ce secteur, le Président de la République s’est exprimé le 15 avril dernier face aux journalistes E.Plenel et JJ.Bourdin pour un nouveau risque de protection sociale à la hauteur des enjeux démographiques.
Vous avez dit 5ème risque ?

Lire la suite de l’article sur http://www.agevillage.com/actualite-16426-1-Quelles-pistes-pour-financer-l-aide-a-l-autonomie-demain-.html