Réaction de Mr Luc Broussy, auteur du Rapport interministériel sur l’Adaptation de la Société au Vieillissement

Pour Luc Broussy, auteur du Rapport interministériel sur l’Adaptation de la Société au Vieillissement, rapport qui a fortement inspiré le législateur : « L’enquête de Cap Retraite met en évidence ce paradoxe d’une loi qui est méconnue par ceux-là mêmes qu’elle est censée soutenir ». « L’enquête met ainsi l’accent sur la question cruciale de l’accès aux droits : rien ne sert de créer des droits nouveaux si les intéressés ne sont pas au courant. Ce qui nécessite un fort travail d’information de la part des pouvoirs publics ».

« Sur le papier cette loi est un progrès évident : je pense notamment aux 400 millions d’euros supplémentaires mis sur l’APA à domicile ou à la reconnaissance d’un droit au répit pour les aidants. Mais il est normal qu’il faille un peu de temps pour que ce progrès entre dans la vie quotidienne des gens », indique celui qui est aussi président de France Silver Eco. « L’enquête indique aussi que le grand défi des prochaines années, une fois la loi ASV entrée en vigueur, consistera à s’attaquer à la question sensible de la solvabilisation en Ehpad. »

Réaction du Dr Olivier de Ladoucette, Président de la Fondation pour la Recherche sur Alzheimer

Pour le Dr Olivier de Ladoucette, président de la Fondation sur la Recherche pour Alzheimer : «Cette consultation est intéressante car elle met en exergue des points saillants comme la nécessité de faire mieux connaître les mesures de la loi et les aides proposées. Pour beaucoup, la priorité est le maintien à domicile des personnes et l’aide au financement de celui-ci. Les Français sont néanmoins conscients que l’admission en institution peut devenir un jour une nécessité et demandent un allègement des contraintes financières.

Il apparaît aussi nécessaire de repenser tous les services favorisant l’innovation. Plus généralement, dans ce parcours semé d’embûches que représente la prise en charge d’un proche en état de dépendance, la 1ère mesure pourrait être de favoriser la communication et l’accessibilité aux services adaptés

 

Source : http://www.capretraite.fr/loi-asv/