Réunis en assemblée générale le 5 juillet à Paris, les élus locaux de l’UNCCAS ont exprimé leurs plus vives inquiétudes face aux contraintes budgétaires qui pèsent aujourd’hui sur leurs CCAS. Employeurs de plus de 26 000 aides à domicile et gestionnaires de 400 établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPAD), les CCAS sont touchés de plein fouet par un système de financement des services d’aide à domicile (SAD) à bout de souffle et une réforme de la tarification des EHPAD qui ampute lourdement leur budget.

Maintenir un service d’aide à domicile : un choix politique de plus en plus difficile

D’après une enquête de l’UNCCAS de 2015, 50% des services gérés par les CCAS estimaient que leur déficit s’était creusé au cours des dernières années, soit en moyenne 4 € par heure d’intervention.

Lire la suite de l’article sur http://www.capgeris.com

Pin It on Pinterest

Share This