Lydia MORLET-HAÏDARA, maître de conférence et Vice-Doyen de la Faculté de Droit de l’Université Paris Descartes, est spécialisée en droit de la santé. Son travail portant notamment sur les nombreuses problématiques juridiques posées par l’avancée en âge, elle nous livre une tribune sur la thématique du « droit des objets connectés ».

Respect des droits des malades, réorganiation des systèmes et cadre juridique : des axes de réflexion développés par l’IDS

L’avancée en âge pose de nombreuses problématiques juridiques sur lesquelles travaille l’Institut Droit et Santé (IDS), centre de recherche de l’Université Paris Descartes spécialisé en droit de la santé.

La situation démographique actuelle ainsi que le développement de la Silver Economie interrogent notamment quant au respect des droits des personnes malades, aux nécessités de réorganisation des professionnels de santé et des institutions afin de répondre au défi de la prise en charge de la dépendance et enfin quant au cadre juridique de développement des nouvelles technologies proposées pour accompagner cette dépendance. Or, il s’agit justement là des trois axes de réflexion développés par l’Institut Droit et Santé.

Lire la suite de l’article sur https://www.silvereco.fr

Pin It on Pinterest

Share This