Au menu de ce numéro (Cliquez pour accéder directement au contenu)

ÉDITORIAL | AXE EMPLOI | MIXITÉ PROFESSIONNELLE | ÉVALUATION | ESPACE AUTONOMIE |

Éditorial

Depuis bientôt deux années l’équipe de LE-CENTRE publie tous les deux mois cette lettre d’information gratuite qui est transmise à plus de 8500 contacts. Il nous a semblé utile au terme de ce premier cycle de faire évoluer quelque peu notre formule. Le contenu très dense et en augmentation de cette infolettre ne permettait plus de la lire aisément.

A compter de ce mois de septembre 2018, nous publierons une infolettre par mois (contre une toutes les deux mois antérieurement) en alternant les thématiques. Le même contenu est conservé mais désormais les actualités « nationales » et les actualités « LE-CENTRE » auront donc par conséquent chacune leur propre infolettre et donc leur propre calendrier d’envoi.

Cette Infolettre nouvelle formule sera consacrée aux actualités de LE-CENTRE, qui vous pourrez le constater, restent multiples, à l’image des efforts qu’il faut prolonger pour structurer le secteur de l’aide à l’autonomie.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires, vos retours, vos envies aussi ! Vos appréciations nous aident également à progresser.

David Hamelin, Directeur | LE-CENTRE, créateurs de liens.

ACTUALITÉ LE-CENTRE

AXE EMPLOI

Rallye découverte des métiers de l’aide à domicile – Bilan

Retour sur le rallye découverte des métiers de l’aide à domicile qui s’est déroulé du 22 mai au 8 juin dernier dans le département des Deux-Sèvres.

Pour rappel, « Le rallye découverte des métiers de l’aide à domicile » est une expérimentation innovante née suite à une étude sur le parcours des professionnels de l’aide à domicile réalisée par le GIP Autonom’Lab situé en Limousin. Il a été co-construit avec les acteurs du département de la Haute-Vienne et avait pour but d’inviter les personnes à venir découvrir toutes les facettes des métiers de l’aide à domicile.

Dans le département des Deux-Sèvres, cette initiative a été reprise par les membres du CAL 79 (Comité d’acteur locaux) et a réuni plus d’une trentaine d’acteurs du département. 45 ateliers ont été réalisés sur 12 communes du territoire, dont 5 ateliers intitulés job meeting dédiés avec la rencontre avec les employeurs sur chacun des bassins d’emploi suivants : Niortais, Mellois, Pathenay Gâtine, Bocage Bressuirais et le Thouarsais.

Au total, le rallye a enregistré plus de 301 participations sur les 45 ateliers qui ont été réalisés : 242 participations aux ateliers et 59 participants sur les 5 job meeting. Ce qui représente plus de 170 personnes. En moyenne, chaque personne a participé à 3,77 ateliers. Le public était en grande majorité féminin (pour 90%), pour la moitié demandeurs d’emploi. Tant du côté des participants que des partenaires, la satisfaction a été au rendez-vous.

Suite au rallye, des personnes ont directement pu être recrutées dans les organismes de services à la personne qui ont participé aux job meeting notamment, pour d’autres des périodes d’immersion ont pu être programmées. Le rallye a également permis d’identifier des personnes qui pourraient intégrer des sessions de formation dès septembre 2018.

Information et accompagnement des publics par LE-CENTRE

Au 30/06/2018, LE-CENTRE a réalisé 18 informations collectives sur Poitiers, Châtellerault et dans les centres de formation pour présenter le secteur d’activité des services à la personne et les métiers de l’aide à domicile ; ce sont ainsi plus de 170 personnes / stagiaires et élèves en formation qui ont été informés. Sur les différents forums emploi auxquels LE-CENTRE a participé, plus d’une centaine de personnes ont été rencontrées et informées.

Depuis le début de l’année, LE-CENTRE expérimente deux nouveaux dispositifs d’accompagnement individualisé des personnes. Environ 30% des personnes informées sur le secteur des services à la personne en information collective ont pu ainsi être orientées vers notre nouveau parcours d’aide à l’intégration vers les métiers de l’aide à la personne.

Ce parcours est proposé aux personnes qui ne peuvent pas intégrer notre dispositif de pré-recrutement dans l’immédiat (en raison d’un manque d’expérience, de formation, de mobilité ou autre) et qui envisage un projet professionnel durable en lien avec les métiers de l’aide à la personne à domicile. Presque la moitié des personnes qui ont intégré ce parcours depuis le début de l’année sont encore accompagnées, plus de 20% en sont sorties et ont trouvé un emploi pour la moitié ou sont entrées en formation pour l’autre moitié.

En partenariat avec AG2R La Mondiale, un autre dispositif d’accompagnement similaire est expérimenté pour des personnes ayant déjà cotisé auprès de cette caisse de retraite. De la même façon, le parcours a pour but d’accompagner les personnes vers l’emploi en leur donnant parfois la possibilité de se faire financer une formation, un permis de conduire, une voiture ou un moyen de garde d’enfant, qui sont les principaux freins identifiés qui font obstacle au retour à l’emploi durable. Depuis janvier, 40 personnes résidantes des villes de Poitiers et de Buxerolles ont intégré ce parcours : plus de 35% des personnes ont déjà trouvé un emploi ou sont entrées en formation.

Difficultés de recrutement

Pour cette première moitié de l’année, les difficultés de recrutement s’observent toujours malgré une meilleure anticipation des structures de services à la personne. Ces difficultés sont amplifiées en situation d’urgence (remplacement pour arrêt maladie par exemple…), en zone rurale, et en période de vacances scolaires notamment durant la période d’été. Ces difficultés de recrutement ont d’ailleurs fait l’objet d’un reportage le 25 juillet dernier au JT de 20h00 de France 2 intitulé : « Recherche aide à domicile désespérément ». On y voit une cliente de l’entreprise AD Seniors de Poitiers qui n’a pas de remplaçante fixe pendant les congés de son auxiliaire de vie (salariée de AD Seniors). David Hamelin et l’équipe de LE-CENTRE ont également été interviewés sur ce sujet.

Dans le cadre de notre service de pré-recrutement, environ 80 offres d’emploi ont été traitées pour les organismes de services à la personne membres de l’association et quelques particuliers-employeurs.

Pour pallier le manque d’attractivité et la pénurie des candidatures les acteurs utilisent tous les moyens de diffusions possibles : Pôle emploi, Emploi 86 mais aussi Le Bon Coin, Facebook, des nouveaux moyens de diffusion qui permettent aussi de faire des recrutements ciblés.

Agenda

Les prochaines informations collectives auront lieu :

  • A Poitiers, le 11 septembre à 10h00 dans les locaux de LE-CENTRE
  • A Châtellerault, le 13 septembre à 13h30 dans les locaux de la Mission Locale (Bâtiment l’Atelier)

Les prochains évènements emploi auront lieu :

  • Le 26/09/2018 de 13h30 à 17h00 : Manifestation post-rentrée organisée par la Mission Locale du Poitou au CSC de la Blaiserie
  • Le 26/09/2018 de 17h00 à 20h30 : Job étudiant au CROUS de Poitiers
  • Le 18/10/2018 de 9h00 à 18h00 : Forum Emploi 86 au Parc des expositions de Poitiers

LE-CENTRE sera présent sur chacun de ces évènements

Parcours d’intégration dans les métiers de l’aide aux personnes

Le parcours d’intégration dans les métiers de l’aide aux personnes est un moyen de répondre aux besoins des organismes de services à la personne et des établissements médico-sociaux du territoire de Grand Poitiers en matière de recrutement.

L’objectif de ce dispositif est de favoriser l’intégration des demandeurs d’emploi au sein de ces secteurs d’activité.

L’accompagnement des personnes qui intègrent le parcours d’intégration se fait sous 2 formes : un accompagnement individuel et un accompagnement collectif.

L’accompagnement est personnalisé, il a pour but d’identifier les problématiques qui conditionnent les freins d’accès au secteur et ainsi amener les personnes à réussir leur entrée dans le marché du travail ou dans une session de formation.

Il est à l’écoute, il conseille, et il est force de proposition pour orienter le demandeur d’emploi vers les dispositifs qui lui permettront d’accéder à l’emploi et/ou à la formation.

Le demandeur d’emploi est suivi durant les différentes étapes du parcours d’intégration : information collective, entretiens individuels, ateliers collectifs, stage, formation…

En sortie de parcours, le stagiaire pourra continuer à bénéficier d’une assistance et de conseils pendant 6 mois.

Les personnes sorties avant la fin du parcours d’intégration bénéficient également d’un suivi et auront la possibilité de réintégrer le dispositif.

Témoignage de Yolanda Ndona M’Pungu qui évoque son accompagnement sur le parcours d’intégration des métiers des services aux personnes.

Question LE- CENTRE: Vous êtes en accompagnement sur le parcours d’intégration dans les métiers des services aux personnes afin de réaliser votre projet professionnel ? Quel est-il ?

Yolanda : Je suis accompagnée par LE-CENTRE depuis le 10 avril 2018, mon projet professionnel est de découvrir le métier d’Assistante de vie aux familles qui me permettra d’accompagner les personnes vieillissantes aussi bien à leur domicile comme dans les structures.

Question LE- CENTRE: Puisque votre projet est défini pourquoi un accompagnement personnalisé ?

Yolanda : J’ai choisi l’accompagnement pour être sure de ne pas me tromper sur mon projet. La personnalisation des entretiens m’a permis d’établir une relation de confiance avec l’accompagnatrice qui me guide dans mon projet professionnel. La durée des entretiens (1h30) me parait nécessaire a une bonne formulation de mes idées, pour que l’accompagnatrice comprenne bien ce que je veux, qu’elle réponde bien à mes demandes pour mieux me guider dans la réalisation de mon projet. 

Question LE- CENTRE : Que recherchez-vous dans cet accompagnement ?

Yolanda : Ce que je suis venue chercher en entrant sur ce parcours en est la connaissance du métier « assistante de vie aux familles », en comprendre les avantages et les inconvénients.

L’accompagnement est un soutien, une écoute précieuse où l’on peut se confier, pour que  ma demande soit comprise. Nous travaillons les points qui sont indispensables au secteur : le manque de mobilité, l’absence de moyen pour mettre en place une garde d’enfants, mes inquiétudes comme celle du racisme que « nous, les femmes africaines rencontrons …. » Alors grâce à l’accompagnement je trouve les outils pour surmonter ces questions qui pourraient me faire abandonner ce projet qui me plait énormément mais difficile d’accès.

Question LE- CENTRE : Quelle en serait la finalité ?

Yolanda : Si tout se « combine » bien à la fin de l’accompagnement, je souhaite entrer en formation diplômante et préparer le titre professionnel d’assistante de vie aux familles qui me permettra de candidater sur un emploi durable. »

MIXITÉ PROFESSIONNELLE

Table ronde « égalité, mixité, diversité : quel enjeu pour les professionnels ?

Le 20 juin dernier, LE-CENTRE a réuni une quarantaine de personnes au centre d’animation de Beaulieu pour assister à la table ronde « égalité, mixité, diversité : quel enjeu pour les professionnels ? ». Avec la présence de Sophie Buffeteau, directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité, de Abderrazak Alloumi vice-président délégué de Grand Poitiers, de Hélène Alidjra chef de service égalité-vie associative-solidarité à la région Nouvelle-Aquitaine et de Sourabad Saïd Mohamed, consultant spécialisé dans la gestion des ressources humaines, le débat a tourné autour de l’enjeu de la mixité et de la diversité dans le monde professionnel et plus particulièrement dans le secteur des services à la personne. Ce secteur recherche en permanence de nouveaux salariés mais peine à recruter par manque d’attractivité et se prive parfois de candidats employables pour des raisons injustifiées. Ce moment d’échanges a permis à LE-CENTRE de présenter ses deux guides de prévention contre la discrimination à destination des employeurs et des salariés et le bilan de l’action « Ambassadeurs de l’égalité de traitement » dans laquelle deux volontaires en service civique ont mené une campagne de sensibilisation contre la discrimination dans l’emploi auprès de 200 stagiaires en formation initiale ou continue.

Ambassadeurs de l’égalité de traitement

L’action « Ambassadeurs de l’égalité de traitement » se poursuit à partir de la rentrée avec l’arrivée d’un nouveau binôme de volontaires en service civique. Leur mission sera de continuer à sensibiliser les futur.e.s salarié.e.s sur la manifestation de la discrimination dans l’emploi et de rencontrer les employeurs pour les informer sur les pratiques discriminatoires et leur présenter les outils pratiques disponibles dans le guide employeur.

Si vous êtes intéressé par une intervention de nos volontaires auprès de vos stagiaires ou de vos salarié.e.s, n’hésitez pas à nous contacter !

ÉVALUATION

Évaluation interne et externe

LE-CENTRE est habilité par l’Anesm pour procéder aux évaluations externes des organismes de services à la personne depuis 2017. L’évaluation externe doit être considérée comme une étape de plus vers l’amélioration de la qualité de l’accompagnement des personnes accompagnées et de leur satisfaction. L’évaluation externe nécessite l’investissement de la structure car c’est un travail collaboratif avec l’évaluateur qui conduit à la remise de documents (note de cadrage, document de restitution à chaud, rapport provisoire pour échanges puis rapport définitif, document de clôture, plan d’action). L’évaluation externe nécessite aussi des temps de rencontre et d’échanges : entretien de cadrage, comité de pilotage, restitution à chaud, échanges contradictoires sur le rapport provisoire, restitution de l’évaluation.

LE-CENTRE propose d’accompagner les structures autorisées à mener leur évaluation interne tous les 5 ans. Cette évaluation participe à la démarche qualité de l’établissement ou du service et prépare l’évaluation externe qui aura lieu 2 ans après. Une évaluation interne qui aboutit sur un plan d’actions qui se concrétise montrera la volonté de la structure pour satisfaire son obligation d’amélioration continue de la qualité du service rendu à l’évaluateur externe.

LE-CENTRE a une offre d’appui méthodologique diversifiée selon le degré d’accompagnement souhaité, renseignez-vous !

ESPACE AUTONOMIE

Zoom sur… LES CADDIES ou CHARIOTS DE COURSE

Les caddies aussi appelés chariots de courses allient fonctionnalité et sécurité lors des déplacements et de la réalisation des courses. En évitant à l’utilisateur le port de charges tout en sécurisant ses déplacements, ce type de matériel, à condition d’être adapté aux capacités de la personne, peut également permettre de réduire le risque de chute.

Il existe différents types de chariots, aux caractéristiques diverses : prendre le temps d’essayer les différents modèles est primordial pour s’assurer que le matériel choisi s’adaptera bien aux habitudes de vie de la personne, ses capacités et ses besoins. En effet il faudra notamment différencier les chariots de courses « à tirer » ou « à pousser », 2 à 6 roues, poids et hauteur, contenance, présence de poignées réglables ou frein, siège annexe, etc ;

Devenu un indispensable pour de nombreuses personnes âgées, le caddy de courses permet de poursuivre une activité physique tout en restant autonome : à condition de bien le choisir. Le lien vers un article plus détaillé ici.

Les chariots de courses : bien pratiques pour faire le marché et éviter de porter les courses !

Pour bien choisir son caddie en fonction de ses besoins, faisons un petit tour d’horizon des différents modèles de caddie existant actuellement :

  • Celui que tout le monde connaît et qu’on voit le plus souvent, le chariot de courses classique que l’on tire derrière soi.

Pas très adapté en cas de douleurs au niveau du dos ou des lombaires !

  • Un autre modèle que l’on tire derrière soi mais cette fois à 6 roues.

Ce caddie facilite la montée des escaliers, sans qu’on ait besoin de le porter. Certains modèles sont aussi équipés d’un siège pour pouvoir faire une pause en cas de fatigue. Il est également très adapté au franchissement des obstacles et trottoirs.

  • Le chariot de courses à 4 roues que l’on pousse devant soi, comme une poussette.

Celui-ci présente plusieurs intérêts :

  • Il évite les torsions du bras, de l’épaule et du dos (conseillé en cas de douleur)
  • Il demande moins d’effort qu’un chariot à tirer
  • Il peut rassurer la personne lors de ses déplacements en extérieur

Il existe plusieurs modèles qui proposent des design, des caractéristiques (poids, dimensions, poignées, roues,…) et des options différentes :

▫ souvent pliable (facilite le transport)

▫ plus ou moins compact (plus ou moins stable)

hauteur de poignée plus ou moins variable (permet d’adapter à la taille et la posture de la personne)

▫ avec ou sans assise (permet de s’asseoir si le besoin s’en fait sentir)

▫ avec ou sans frein de parking (apporte une sécurité lors des arrêts)

  • Enfin, le chariot de courses déambulateur.

Un déambulateur est un accessoire qui permet à des personnes ayant des difficultés à se déplacer de se mouvoir sans l’aide d’un tiers.

Les chariots de courses déambulateurs sont des déambulateurs à 3 ou 4 roues, prévus pour l’extérieur, en général plus larges et donc plus stables que les caddies « poussettes » et équipés d’un sac ou d’un panier.

Ils sont maniables, souvent pliants et sont équipés de poignées réglables et de freins de parking. Le système de freins comme des vélos permet de réduire la vitesse en descente. Certains sont équipés d’une assise, voire d’un dossier.

Ils sont considérés comme une aide légère à la marche.

A ce titre, ils ont, sous prescription médicale ou par votre kinésithérapeute, un remboursement par la sécurité sociale de 53,81€ avec le code LPPR. Les mutuelles et/ou les caisses de retraite peuvent rembourser le complément. Le mieux est de se renseigner au préalable auprès de votre mutuelle et de votre caisse de retraite.

Le choix de votre caddie dépendra de vos besoins (marche, équilibre, douleur, fatigue, …), de votre environnement (marches, escalier, …), de vos envies…

Si vous vous sentez moins assuré au niveau de la marche, demandez conseil auprès d’un kinésithérapeute et venez essayer différents modèles (caddie poussette, chariot de courses déambulateur, …) à l’Espace Autonomie où vous pourrez bénéficier de nos conseils pour vous accompagner dans votre choix.

Espace Mobile Autonomie

Le dispositif mobile de prévention sur les solutions pour l’autonomie en Aides Techniques et Aménagement du logement continue à sillonner les routes du territoires.

L’Espace Mobile Autonomie (véhicule ressource et stand d’animation) permet de faire découvrir des centaines d’aides techniques (réhausseurs de WC, couverts adaptés, loupes, montre parlante) et des solutions pour l’autonomie, en venant directement au contact des bénéficiaires potentiels.

Tout comme l’Espace Autonomie déjà en place à Poitiers dans nos locaux, l’Espace Mobile Autonomie est un service impartial et non commercial, ayant pour objectif d’informer, de conseiller et de faire de la prévention.

Retrouvez l’Espace Mobile Autonomie :

  • Dimanche 9 septembre 2018 : journée des associations – Parc des expos | POITIERS
  • Jeudi 13 septembre 2018 : CHU Maillol | POITIERS
  • Vendredi 21 septembre 2018 : résidence autonomie DOMITYS | POITIERS
  • Mardi 25 septembre 2018 : CHU Jean Bernard | POITIERS
  • Vendredi 28 & Samedi 29 septembre 2018 : journées bien-être et santé – Parc des expos | NIORT
  • Samedi 29 septembre 2018 : famill’athlon | MIGNE AUXANCES
  • Samedi 13 octobre 2018 : journée nationale des DYS | BUXEROLLES
  • Mardi 16 octobre 2018 : journée Bien vieillir chez soi Agirc Arrco – Salle Polyvalente | AVAILLES LIMOUSINE

Contactez nous pour de plus amples informations…

RGPD

Le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) est entré en application dans l’Union Européenne le 25 mai 2018. Ce règlement vise à protéger vos données personnelles.

C’est l’occasion pour LE-CENTRE de vous rappeler l’utilisation de vos données personnelles et de réaffirmer ses engagements en matière de confidentialité.

Depuis sa création, LE-CENTRE utilise vos mails uniquement pour vous envoyer par voie électronique des informations et des invitations à ses rencontres dans le cadre de son activité associative.

Ainsi, nous sollicitons votre accord pour continuer à vous informer et vous convier à nos événements par voie électronique.

Si vous souhaitez toujours recevoir nos mails comme toujours, vous n’avez rien à changer, nous resterons en contact.

Sachez également que vous pouvez vous désabonner en utilisant le lien de désabonnement situé en bas de ce message.

Sans désabonnement de votre part avant le 30 septembre 2018, nous conserverons votre contact dans notre base de données.