Lancement d’une mission IGAS pour lever les freins juridiques et financiers autour de l’offre de répit à destination des proches aidants

 

© MARC CHAUMEIL / DIVERGENCE

L’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) s’est vu confiée par le gouvernement fin février 2022 une mission visant à faire évoluer le cadre juridique et financier de l’offre de répit pour les proches aidants de personnes âgées en perte d’autonomie, en situation de handicap ou malades.
Il s’agit dans ce cadre d’étudier en premier lieu s’il est nécessaire de faire évoluer le cadre législatif et réglementaire en vigueur régissant les offres de répit existantes pour permettre l’émergence de nouvelles formes de répit, y compris transversales, tant au champ de l’âge que du handicap, mais également d’examiner s’il est nécessaire d’adapter les modèles de financement et de fonctionnement existants, afin de mieux garantir l’accès aux solutions de répit à tous les publics éligibles et ainsi éviter un non accès en raison d’un reste à charge élevé.
Un rapport définitif devra être remis au Gouvernement pour le 1er juillet 2022, afin de lui permettre de prendre les arbitrages le cas échéant dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2023.

Pin It on Pinterest

Share This