Un accès élargi à la PCH testé dans trois départements

A l’occasion d’un déplacement en Gironde le 4 octobre 2021, Sophie Cluzel, l’actuelle secrétaire d’État en charge du handicap est venue appuyée l’expérimentation sur l’élargissement de l’accès à la PCH menée dans trois départements pilotes, (Gironde, Ardennes et Vosges), dans lesquels est lancée une étude-action sur le sujet.
L’objectif apparait assez clair et ambitieux : il s’agit de faire en sorte que ces personnes puissent bénéficier, notamment, d’une aide humaine pour effectuer certains actes de la vie quotidienne, comme faire leurs courses ou effectuer des démarches administratives. Une telle réforme est notamment réclamée de longue date par les associations représentant les personnes concernées et leurs familles.
Dans le cadre du « test » qui va être mené sur trois départements, l’aide humaine pourra donc être octroyée si la personne n’est pas autonome pour « prendre soin de sa santé« , « gérer son stress face à l’imprévu« , ou plus généralement si elle a besoin de soutien à son « autonomie globale« .  Il s’agit de « faire cesser une discrimination dans l’accès aux droits« , et de « garantir la participation à la vie sociale » des personnes concernées, a souligné Sophie Cluzel. Cette extension pourrait ensuite être « généralisée sur l’ensemble du territoire » en février 2022.

Pour aller plus loin : www.lefigaro.fr/flash-actu/handicap-une-aide-bientot-elargie-aux-personnes-avec-deficience-mentale-20211005

Pin It on Pinterest

Share This